La chaine de montagne caucasienne s’étend sur 1200km de la mer d’Azov en Russie à la péninsule d’Apchéron en Azerbaidjan. Le mont Elbrouz en Russie culmine la chaine à l’extraordinaire richesse ethnographique. Les villages « nid d’aigle » accrochés aux falaises sont bercés par des traditions séculaires et vous emportent dans un autre espace temps. Les paysages majestueux et dramatiques offrent des épopées sauvages dans une nature intacte. L’Abkhazie, la Géorgie, l’Azerbaidjan et les provinces du Caucase septentrional (Daguestan, Tchéchénie, Ingouchie, Kabardino Balkarie…) se distinguent par leur Histoire, alliances, climat, langages, ressources. Toutefois, et en dépit des velléités et de la situation géopolitique complexe de la zone, les autochtones se rapprochent par leur extraordinaire force de vie, leur générosité, leur caractère fougueux, leurs traditions fortes et défendent avec patriotisme et amour leur territoire.

Après avoir vécu et sillonné pendant plus de 14 ans le caucase d’ouest en est sur sa partie sud (hors Russie), Audrey vous emmène dans des expéditions uniques, en partenariat avec des bergers locaux qui connaissent les moindres recoin de leurs montagnes envoutantes. Ils se réjouissent de vous faire découvrir leur pays. Audrey participe par cette modeste activité de générer une micro activité économique dans ces contrés reculées.

A noter : Je ne fais pas de politique et souhaite uniquement par passion découvrir et faire découvrir le patrimoine culturel, pour certain en perdition, et les beautés inestimables de l’ensemble de la chaine caucasienne. Je ne suis aucunement engagée pour ou par un tiers. Audrey Bogini.

Pour plus d’informations cliquez sur les images

Géorgie

La Géorgie a une superficie équivalente à presque deux fois celle de la Suisse et partage ses frontières avec la Turquie à l’ouest, l’Arménie et l’Azerbaï̈djan au sud, la Russie au nord et une ouverture sur la mer Noire. Elle est la transition entre l’Europe et l’Asie. Sa position stratégique lui a valu d’être sur la route de la soie mais a également suscité l’envie des plus grands envahisseurs. De la quête de la toison d’or par Jason, à la perestroïka en passant par la reine de Tamar; de ces majestueux paysages du Caucase à la douceur tropicale de la mer noire ; de la Florence du Caucase (Tbilissi) aux tours défensives des petits villages dominant les vallées caucasiennes, la Géorgie est le pays des paradoxes. Elle est aussi connue pour ses multiples cathédrales, monastères et églises témoins d’un des plus anciens pays christianisés au monde, ses magnifiques cités troglodytes, ses chants polyphoniques et danses folkloriques, ses marchés colorés sans oublier la saveur de ses produits et sa délicate cuisine. Elle est également reconnue pour être le berceau du vin avec une des plus grandes variétés de cépages au monde (au delà de 500). Elle est opulence et diversité, culture et traditions, vins et gastronomie, altruisme et philanthropie, fêtes et banquets qu’animent les Géorgiens. Un peuple fier (peut-être un peu trop !!) qui a résisté aux multiples invasions perse, turque, arabe, mongol avec Gengis Khan, Tamerlan et turkmène et a défendu avec ferveur son patrimoine culturel et spirituel, ses traditions et ses frontières. Malgré les empreintes laissées par Mr Joseph Vissarionovich Djougachvili, plus connu sous le nom de Staline, les années post-communistes et les ravages de la guerre civile, les Géorgiens vous surprendront par leur humanité, leur respect et leur générosité. Vous serez entraînés par leur joie de vivre et conquis par leur simplicité. Bien entendu vous allez penser que c’est le pays le plus merveilleux au monde et bien vous avez raison…On vous aura prévenu…, ceux qui l’ont connue ne l’ont plus oubliée…

Abkhazie

L’Abkhazie ou Apsny (en abkhaze) est un territoire de 80km de large pour 200km de long. Bordée par la mer Noire à l’ouest, elle profite d’un climat subtropical dans le piémont et sa végétation y est florissante. 75% de son territoire est montagneux et à quelques kilomètres du littoral, les chemins sillonnent vers les cimes acérées du grand caucase sur les flancs des canyons les plus plus profonds au monde. Ils traversent de nombreuses forêts d’hêtres et de bouleaux d’une surprenante beauté pour rejoindre des lieux de promenade comme le lac Ritsa. Dès l’union soviétique, l’Abkhazie était une destination prisée des touristes: Staline et Gorbatchev y ont construit leur datcha. Entre mer et montagne, l’Abkhazie est réputée pour sa production de thé, tabac, fruits et vin. La population, réduite de moitié après la guerre d’indépendance de 1992-1994 avec la Géorgie, est aujourd’hui estimée à 250 000 habitants. Concentrée sur le littoral, elle est composée de communautés Abkhaze et d’origine Arménienne, Turque, Géorgienne et Grecque. Son statut politique est toujours controversé mais la situation est calme et stable. Pour l’ONU, l’Abkhazie est située dans les frontières internationalement reconnues de la Géorgie, pour laquelle elle constitue la République autonome d’Abkhazie. C’est une destination très prisée des russes particulièrement sur le littoral. La douceur de Soukhoum(i), le rythme à la « dolce vita » de ses autochtones et les influences soviétiques font de la capitale une ville de détente. De très beaux édifices datant de l’époque soviétique, bien que très abimés pour la plupart, sont des joyaux architecturaux. Les zones montagneuses offrent un espace de jeu incroyable dans une nature intacte et sauvage car très peu explorées, des forêts d’une grande beauté et des zones alpines aux panoramas époustouflants allant de la mer noire à la Tcherkessie (Russie).

Azerbaïdjan

L’Azerbaïdjan est la patrie de Zoroastre converti à l’islam au 7ème siècle. Avec 90% de musulmans chiites, le pays se dit laïc avec une stricte séparation de l’état et de la religion. Comme tous les autres pays de la zone, l’Azerbaidjan fut un des satellites soviétiques de 1922 à 1991. 90% des Azerbaï̈djanais parlent l’Azéri, une langue altaïque, dont l’écriture a connu 3 alphabets tout au long de son histoire: l’alphabet arabo-persan jusqu’en 1929, remplacé par l’alphabet latin pour une dizaine d’années seulement. En 1939 l’alphabet cyrillique est imposé et marque ainsi la différence avec le turque de Turquie. Depuis l’indépendance, l’azéri réutilise l’alphabet latin. D’une grande richesse ethnographique et linguistique (Tat, Lesguien, Qetish, Talysh..), l’Azerbaïdjan est le seul pays du Grand Caucase à offrir une traversée d’Ouest en est, là où la Géorgie et l’Abkhazie se partagent les versants avec la Russie. C’est aussi ici que se termine la chaine du grand caucase dans la péninsule d’Apchéron, le fief pétrolier de l’Azerbaidjan. Le pays des contrastes pourrait on le nommer avec Baku et sa vieille ville qui résiste au Dubai du Caucase en devenir, là où la forteresse séculaire s’oppose aux édifices à l’architecture ultra moderne; Xinalig un magnifique village perché au fin fond du Grand Caucase, accessible depuis peu par une piste, où les autochtones sont les seuls au monde à parler la langue endémique Qetish; la désertification et les volcans de boue qui habillent le littoral de la mer Caspienne; l’ilot vert et la fraicheur des montagnes Talysh à la frontière iranienne; les friches pétrolières à quelques kilomètres d’une nature intacte et sauvage; le Shadag, le Babagad ces hauts sommets caucasiens arrosés aux portes de la sécheresse des steppes…

La Kabardino-Balkarie

La Kabardino-Balkarie (ou la région de l’Elbrus) est située dans le district fédéral du Caucase du nord en Russie. Les provinces qui le compose sont d’est en ouest le Dagestan, la Tchétchénie, l’Ossétie du Nord, la Kabardino Balkarie, la Tcherkessie, les Krai de Stavropol et Krasnodar et l’Adyguée.

Le Caucase du nord rassemble une diversité de groupes ethniques des plus importantes au monde. Ces douzaines de peuplades aux traditions fortes sont russophones mais communiquent entre elles dans leurs langages appartenant aux langues nakho-daguestanaise ou abkhazo-adyguennes.

Tbilisi et Vladikavkaz, les capitales respectives de la Géorgie et l’Ossétie du nord sont situées de part et d’autre de la chaine. Elles sont reliées par la fameuse route militaire et le défilé du Darial rendue carrossable par les russes suite à des travaux de grand envergure entre 1783 et 1820. A quelques heures de route seulement, restée dans son pur jus soviétique, Naltchik est la capitale de la Kabardino Balkarie. Cette région abrite l’Elbrus, le plus haut sommet du Grand Caucase culminant à 5642m. Contrairement au relief du Caucase méridional qui se dresse telle une muraille, il est vallonné et s’élève progressivement vers de hauts plateaux. Puis un enchevêtrement de dépressions et canyons s’ouvrent sur de vastes étendues qui, comme un aimant, nous emmènent vers ce majestueux double sommet blanc.

Les Kabardes ou les Adyguéens orientaux ainsi que les Balkares peuplent majoritairement cette province.

© 2018 Caucasus Expédition - Tous droits réservés - Site réalisé par Digital Com - Agence de communication à Noisy-le-Grand
Trek trekking randonnée pédestre randonnée équestre caucase géorgie montagne expédition cheval hike horseback horse trekking adventure aventure travel trip georgia azerbaidjan azerbaijan azerbaischan armenia arménie russie russia kabardino balkarie Touchétie Tusheti Svaneti Svanétie Ski tour ski de randonnée Crosscountry ski snowboard split board free ski mountains expedition nature sauvage wilderness Pferdewanderung Kaukasus Georgien Pferde Reiten Pferdewandern Ausritte Gebirgs Bergen